Pompe de forage ou pompe de puits : laquelle choisir ? 

Souvent confondues, la pompe de forage et la pompe de puits sont pourtant deux dispositifs différents. Bien qu’elles aient toutes les deux pour objectif de puiser l’eau à partir d’une source souterraine, des caractéristiques importantes les distinguent. Afin de choisir la pompe immergée la plus adaptée à votre projet, découvrez les aspects qui différencient la pompe de forage de la pompe de puits.

La profondeur de la source d’eau

A lire également : Choisir le meilleur taille-haie pour couper de grosses branches

La profondeur désigne la distance séparant la surface du sol de la source souterraine d’où l’eau doit être puisée. Pour les profondeurs supérieures à 20 m (pouvant aller jusqu’à 120 m, voire plus), ce sont les pompes de forage qui sont adaptées. Spécialement conçues pour puiser de l’eau en profondeur, elles sont résistantes à la pression et aux conditions difficiles.

Pour les profondeurs allant de 8 à 20 m, ce sont les pompes de puits qui sont recommandées. En effet, leur configuration ne leur permet pas de fournir de bons résultats au-delà de 20 m. Généralement, elles sont utilisées pour les eaux de surface, les nappes phréatiques peu profondes et les puits domestiques. Vous êtes situé en Charente-Maritime ? Un spécialiste de la pompe de puit La Rochelle peut vous accompagner depuis l’acquisition du matériel nécessaire à l’installation jusqu’à sa maintenance.

A lire en complément : Choix du meilleur taille haie sur perche : critères et recommandations

Le diamètre de passage de la pompe

Les pompes de forage possèdent un diamètre de passage plus étroit que celui des pompes de puits. Et pour cause, les puits ont souvent un diamètre plus large que celui des forages. Les pompes à descendre doivent donc avoir des dimensions qui s’adaptent à celles du puits ou du forage pour une installation facile.

Typiquement, une pompe de forage a un diamètre d’environ 4 à 6 pouces (10 à 15 cm) tandis que celui d’une pompe de puits peut aller jusqu’à 8 pouces (20 cm). Que vous choisissiez l’une ou l’autre de deux pompes, pensez à solliciter les services d’un expert comme Arroscope pour une installation rapide et efficace.

Le débit de la pompe immergée


Le choix de la pompe immergée idéale repose également sur le débit d’eau que vous recherchez. La pompe de forage peut fournir un débit d’eau élevé pouvant atteindre les 8000 litres par heure (l/h), voire plus. Cette pompe répond donc parfaitement aux besoins industriels ou agricoles.

Quant à la pompe de puits, son débit est généralement moins puissant que celui des pompes de forage. D’ailleurs, il varie en fonction des conditions environnementales dont les saisons et les précipitations. La pompe de puits s’adapte donc mieux à des besoins domestiques ou à une petite exploitation.

Les contraintes d’installation

La pompe de puits est la plus facile et moins coûteuse à installer en raison de la faible profondeur des puits (8 à 20 m). De plus, cette faible profondeur facilite également la tâche aux professionnels chargés de sa maintenance et de son entretien.

L’installation de la pompe de forage est beaucoup plus complexe et donc plus onéreuse. Le dispositif doit être descendu à la profondeur adéquate avec minutie. Et plus la profondeur est importante, plus l’installation est délicate.